Menu

Fev 2013

Bonjour,

Vous avez peut-être lu dans la presse ou sur internet que Coca-Cola avait investi dans innocent. Nous voulions vous en parler personnellement.

Coca-Cola a décidé de racheter prochainement les parts d’innocent à ses fondateurs, c’est-à-dire nous trois. La condition sine qua none à ce rachat est que l’entreprise continue d’être gérée par des personnes de chez innocent et que nous trois, en tant qu’actionnaires, continuions à soutenir la marque de toutes les façons que l’on peut.

Cet accord donne l’opportunité aux gens formidables avec qui nous avons fait grandir innocent depuis 10 ans de prendre les rennes de notre petite marque. Nous ne pouvions pas souhaiter mieux à l’équipe, qui a toujours défendu les valeurs sociales, environnementales d’innocent et essayer de prouver qu’il était possible de mener un business responsable. C’est à la fois une chance pour eux et pour innocent.

Comme vous le savez, ce n’est pas le premier accord que nous avons eu avec Coca-Cola, qui avait déjà racheté une partie de nos parts en 2009. Depuis cet accord, innocent a grandi : nous avons doublé notre taille et amélioré sensiblement nos standards sociaux et environnementaux pour la culture de nos fruits, nous nous sommes fait connaitre à grand nombre de gens en Europe et donné plusieurs millions d’euros à des ONG. Coca-cola a beaucoup soutenu innocent depuis ces années, et en particulier pour atteindre nos objectifs environnementaux et sociaux.

Il y a 15 ans, nous vendions notre premier smoothie dans un festival musical à Londres. Aujourd’hui, innocent est présent dans 15 pays et a permis aux Européens de boire 2 milliards de portions de fruits. Cette réussite tient à beaucoup de choses, comme le soutien de nos fournisseurs ou l’engagement exceptionnel des gens qui travaillent chez innocent. Mais la raison première de ce succès est sans aucun doute les gens que nous avons la chance de pouvoir appeler « nos consommateurs ». Alors nous voudrions vous dire merci. Beaucoup.

Maintenant, on retourne presser des fruits.

Adam, Jon et Richard

 

Les fondateurs d’innocent